Collecte solidaire

A l’approche des fêtes, la résidence St-Exupéry située à Marmande, organise une collecte solidaire pour les enfants et les bébés.

Ce n’est pas la première fois que la résidence St-Exupéry participe à une collecte solidaire. En effet, pour la troisième année consécutive, la résidence du groupe DomusVi organise une collecte de peluches et jouets pour les enfants. Grande nouveauté pour cette troisième édition, la résidence St-Exupéry a décidé également d’organiser une collecte de vêtements pour les nouveau-nés. Cette année, la résidence a été alertée sur des cas de parents ayant des difficultés à vêtir de façon adaptée leurs bébés en sortie de maternité : « Cette année encore, nombreuses sont les familles qui rencontrent des difficultés en ces fêtes de fin d’année. Elles ont, comme nous tous, le besoin de faire plaisir à leurs enfants et d’oublier les difficultés du quotidien lors de ces moments de joie et de partage » explique la résidence St-Exupéry dans un communiqué.

L’objectif de cette collecte est de soutenir différentes associations. Cette année, Cœurs en couleurs, association humanitaire d’intérêt général, sera aidée grâce à cette collecte. Cœurs en couleurs, récolte des dons matériels tels que des vêtements, appareils ménagers, jeux, livres… ainsi que des dons numéraires. Cette association vient en aide depuis plusieurs années à la maternité du CHU de Bordeaux. Cœurs en couleurs, apporte des vêtements pour les nouveau-nés destinés aux familles qui n’ont pas les moyens d’en acheter. La résidence St-Exupéry accepte les peluches, les jouets et les vêtements en très bon état. La collecte a lieu durant tout le mois de novembre 2021, à l’accueil de la résidence Saint-Exupéry : 2, terrasse du château mais également au Quai 31, 35, rue Charles de Gaulle, aux horaires d’ouverture.

Les initiatives solidaires au sein des Ehpad sont assez fréquentes. En mars 2021, la résidence Les Portes du Vercors à Sassenage avait lancé une collecte de denrées alimentaires et de produits d’hygiène pour les étudiants en situation de précarité. Touchés par leur condition, les résidents de l’Ehpad avaient décidé eux-mêmes de leur venir en aide : « On connaît très bien les problèmes rencontrés par les étudiants sur le plan du travail et de la nourriture. Ceux qui n’ont pas de parents qui peuvent les aider sont malheureux donc si je peux faire quelque chose, je le fais volontiers ! » sourit Geneviève, 90 ans, résidente de l’Ehpad.   

Une belle façon d’aider les autres, tout en s’aidant soi-même. Le sentiment d’utilité sociale est très présent chez les personnes âgées.

Deborah

Ajouter un commentaire