Retraité, oui ! Mais bachelier !

Michel Barda, habitant de Crain, a passé son bac à l’âge de 77 ans ! Cet auteur de nouvelles, s’est lancé un défi et a obtenu son baccalauréat littéraire après être passé par la case rattrapage ! Une fierté pour ce septuagénaire, cinquante-quatre ans après un premier échec.

Alors que certains vivent une retraite paisible, d’autres en profitent pour se replonger dans les annales du bac ! C’est le cas de Michel Barda, 77 ans, qui a décidé de passer cet examen en candidat libre. Auteur de pièces de théâtre, écrivain et président de l’association des bibliothèques rurales, c’est tout naturellement qu’il s’est dirigé vers la filière littéraire. Un vrai défi pour ce grand-père qui avait raté cette épreuve il y a 54 ans : « J’ai arrêté mes études en seconde, puis j’ai travaillé et effectué mon service militaire, avant de tenter de passer le bac, que j’ai raté alors, à cause de la physique ». Bien que cela ne l’ait jamais empêché d’entreprendre et réussir une belle carrière dans l’industrie, Michel Barda a voulu aller au bout et décrocher son diplôme. Et aucun traitement de faveur pour le grand-père écolier ! Après des semaines de révisions, il a passé les épreuves du baccalauréat comme tous les autres lycéens ! Au programme, philosophie, français, sciences et même sport avec une épreuve de badminton. Pour cela, le septuagénaire s’est entraîné au club d’Auxerre. À l’oral d’anglais, passé au lycée Jacques-Amiot, Michel Barda est tombé sur les héros anglais de l’Histoire. « Je pense avoir assuré le coup quand même. La langue de Shakespeare, je maîtrise pas mal. J’ai beaucoup voyagé, professionnellement parlant et personnellement. Dans soixante-douze pays. Ça aide bien ».

Il confie ne pas avoir ressenti trop de stress lors des révisions, mais a eu quelques moments de doutes. Et pour atteindre son objectif, le sénior n’a pas bûché ! Sa détermination a porté ses fruits, puisqu’il a obtenu son baccalauréat après être passé par la session rattrapage. Mais Michel Barda, ne compte pas s’arrêter là : « J’envisage de continuer, d’acquérir, par correspondance, les bases et quelques bonnes notions de journalisme. Mon passé de correspondant de presse peut m’y aider. J’espère un peu quand même ».  Il continue d’écrire ses nouvelles, il en est à son septième livre, qui s’intitule Terre. Il a même dédié un chapitre sur cette incroyable expérience. Une partie intitulée Mon bac à 77 ans.

Félicitations au doyen des bacheliers !

Deborah

Ajouter un commentaire