Ces résidents l’ont fait. Après les « Dieux du stade », découvrez les « Dieux de l’Ehpad »

Un grain de folie comme on l’aime! Les pensionnaires de la maison de retraite Saint-Fursy, dans la Somme, ont posé pour un calendrier qui portera le nom des « Dieux de l’Ehpad » ! Un jeu de mots qui, vous l’avez bien compris, fait référence au fameux calendrier des joueurs de rugby du stade français « Les Dieux du stade ».

Cependant, ces résidents n’ont pas posé nus mais légèrement dénudés ! Beaucoup se sont prêtés au jeu, comme Serge, 85 ans : «Ça ne m’a pas gêné, j’ai fait beaucoup de sport étant jeune croyez-moi » ou encore comme Rejane, 75 ans, qui, pour cette occasion très spéciale a ressorti une ancienne robe qu’elle ne portait plus depuis des années : « Ça fait plaisir et ça fait remonter des souvenirs d’antan, de jeunesse, quand j’étais en famille, entre amis ».

« Tout est parti d’un projet initié par notre directeur régional. L’objectif est de magnifier les corps marqués par le temps, et de montrer leur beauté » témoigne Agathe Thuez, directrice de l’établissement, qui espère, à travers ce projet, aider à changer de regard sur l’Ehpad, et montrer que c’est aussi et surtout un lieu de vie.

Les photos ont été prises par le photographe Sébastien Oesch, au sein même de la résidence, mais aussi à l’extérieur, chez un tatoueur, une fleuriste, un coiffeur, dans un musée… : « L’objectif était aussi de faire sortir nos résidents  » raconte Agathe Thuez.

Le résultat ? Des photos artistiques, en noir et blanc, qui retiennent l’attention tant par leur cachet que par leur esthétisme… et surtout des résidents heureux : « Mon fils Olivier est très content et fier du résultat, et il a même dit que c’était extraordinaire » s’enthousiasme Serge.

Le calendrier, imprimé à 100 exemplaires, et l’argent récolté a contribué au financement d’un séjour thérapeutique au bord de la mer.

Géraldine

Ajouter un commentaire